Triés sur le volet selon des critères obscurs connus de Hyaku seule, découvrez ce que certains jeux ont à vous offrir. Du farm, une aventure, un gameplay intéressant, voyez par les yeux de la Machine une multitude de mondes différant du vôtre (parfois en basse définition).

02 Dec

Updating Versions - Crime and Punishment

Publié par Hyaku  - Catégories :  #Le Septuor Mécanique




C'était un jour comme tous les autres au Septuor Mécanique. Chacun vaquait à ses occupations, suivant un emploi du temps bien réglé... supposément. Ce manque d'organisation fit que ce qui se passa ensuite ne fut pas remarqué tout de suite. Cela commença avec Hyaku.

Hyaku était dans son bureau comme à son habitude quand elle se retrouva tout à coup dans un espace ressemblant beaucoup au Noyau d'Altera mais... en beaucoup plus immense. Et ce n'était pas le Roi Nasod Déchu qui se trouvait devant elle. C'était autre chose. On aurait dit un immense dragon mécanique. Elle remarqua soudainement qu'elle flottait au dessus du sol. Bien au dessus du sol. Le dragon s'adressa alors à elle.
"Bonjour, petite nasod. Je vois que tu as choisi la voie de venger notre peuple. Ta réaction est toute naturelle, c'est pourquoi je ne t'en tiendrais pas rigueur. Laisse toi envahir par la colère et rétablit l'équilibre en asservissant la race humaine. En conséquence, tu ne seras pas punie. Suis ta voie et rien ne t'arrivera."
Le dragon tendit alors son énorme serre de métal vers Hyaku. Cette dernière crut que son heure était arrivée, et ce n'est que quand elle reprit conscience, allongée sur le parquet de son bureau, qu'elle se rendit compte que ce qu'elle avait vécu n'avait pas eu lieu dans cette dimension. Ce qui la chagrinait le plus, c'est que quelqu'un ait pu passer ses pare-feux aussi facilement. Elle n'avait même pas eu d'alerte, ça avait dû être très rapide. Encore sonnée et en proie à une angoisse injustifiée, elle procéda à se remettre sur son siège.

La suivante fut Exile. Alors qu'elle se douchait en catimini pour échapper aux farces de ses deux robots, elle se retrouva transposée dans l'espace où se trouvait le dragon. Incapable de bouger de sa position, elle se résigna à regarder la monstruosité métallique qui lui faisait face. Cette dernière lui parla.
"Bonjour, Reine des Nasods. Je pense que tu ne sais pas qui je suis, mais tu possèdes des informations qui te mettront sur ma piste. Peu importe. Au vu de tes deux créations, tu as choisi de régner sur le royaume nasod, aussi petit soit-il. Malgré leurs frasques, tes deux serviteurs t'adorent. Je dois reconnaître que tu es une grande reine. Obéron, Ophélia *les deux nasod apparurent. Ils semblèrent surpris au premier abord puis docilement se concentrèrent sur le dragon après avoir vérifié qu'Exile n'était pas en danger*. Exile. Je vous accorde plus de pouvoir afin de pouvoir vous protéger, petit peuple survivant. Le peuple nasod mérite de subsister. Je vous souhaite bien de la chance, la voie que vous avez choisie est dure."
Il tendit alors son énorme main vers les trois représentants de la royauté nasod et les balaya comme si de rien était. Exile reprit conscience sous un jet d'eau glaçée. Pour une fois, elle ne râla pas. Elle était trop confuse par ce qu'il venait de se passer, et puis l'eau froide l'aidait à reprendre le contrôle de ses membres. Elle appela faiblement ses deux robots qui vinrent l'aider à se soulever et s'asseoir quelque part, le temps qu'elle reprenne ses esprits.

Ce fut au tour d'Antememory. Personne ne savait ce qu'elle faisait, mais une chose était sûre, elle se retrouva au même endroit que Hyaku et Exile. Comme à son habitude, elle demeura sans expression, ne montrant aucune surprise. Le dragon l'aborda alors.
"Bonjour Antememory. Je suis surpris que tu ne m’aie pas reconnu. Comme ton nom l'indique, tu es la mémoire des anciens nasods. Je pense que tu ne te souviens pas de moi car tu as découvert ton code il y a peu de temps. Je vais te laisser chercher mon identité, ce serait trop facile sinon. Je vois que tu maîtrises très bien te lasers. J'ai pourtant noté qu'une des tes compétences pouvait être dangereuse, elle draine trop ton énergie. Pour ton bien, je vais la retirer. Tu es maintenant parfaitement optimisée. Continue sur cette voie, petite nasod. Je te donne les pouvoirs, à toi maintenant de les faire tiens."
Le dragon utilisa un de ses appendices antérieurs pour écrabouiller la matérialisation holographique d'Antememory. Dès son réveil, cette dernière procéda à une fouille méthodique de ses souvenirs. Si elle en avait le souvenir, alors elle allait le trouver.

Erewon était en train d'astiquer ses chaussures quand elle fut appelée. A peine arrivée, le dragon lui parla.
"Erewon. Je trouve ton nom très à propos. Ta voie ne mène nulle part. Tu ne mènes nulle part. Ce que tu suis est une demi-vengeance, c'est ridicule. Ton peuple compte donc si peu à tes yeux ? Dis moi, pourquoi tu ne suis pas l'exemple de Hyaku ?"
"Je sais que je ne serais jamais aussi puissante qu'elle, même si j'avais ses pouvoirs. Il vaut mieux exceller dans son domaine plutôt que d'être médiocre dans un autre. Et j'ai aussi une passion, les chaussures. Les javelots de Hyaku ruinent ses semelles, c'est affreux !"
"Pardon ? Des... chaussures ? Tu refuses un tel pouvoir pour ces loques portées aux pieds ? C'est ridicule. Tu es ridicule. Par conséquent... Je te condamne à être médiocre dans ton domaine de compétences. Telle est ta punition pour avoir refusé de suivre la voie de la vengeance. Des chaussures... C'est ridicule !"
Le dragon ne se donna même pas peine de toucher Erewon. Il envoya un missile qui atomisa l'hologramme de la vengeuse. Quand elle se réveilla, cette dernière serra ses poings de colère. Oui, elle était plus faible qu'avant. Mais tout n'était pas perdu. Elle restait une nasod, et elle faisait partie du Septuor Mécanique. Peu importe qui était cette chose, elle allait continuer et lui prouver qu'il ne pourrait jamais la faire renoncer. Quitte à prendre une revanche, elle la prendrait sur lui !

Clona était en proie à une crise de bugs quand elle fut mandée auprès du reptile ailé. Ce dernier attendit qu'elle fut prête à entendre son message avant de s'exprimer.
"Clona. J'ai regardé avec attention ton parcours et ne puis atteindre qu'une conclusion. Il n'était pas de ton ressort de poursuivre dans ta voie, au vu de tes problèmes. Mais sois sans crainte. Je ne te punirais pas. J'avoue avoir commis une erreur. Par conséquent, j'ai résolu tes bugs. Je suis conscient qu'il est à présent trop tard pour t'engager sur les pas d'Exile. Obéron aussi a eu son lot de soucis. Je vous accorde à vous deux une puissance égale à la force de votre lien. Vous faites une très belle équipe. Utilisez cette puissance pour protéger le royaume nasod. Exile en est la reine, Clona sera la princesse. Le Septuor Mécanique... Tous ses membres forment le royaume nasod. Utilisez vos pouvoirs pour que cet endroit soit votre chez vous. Va, petite princesse. Ton peuple t'attend"
Le dragon envoya un laser de la paume de sa main pour renvoyer Clona auprès des siens. Quand elle se réveilla, elle se tourna vers Obéron qui était encore un peu groggy. Elle le serra dans ses bras. Enfin. Enfin elle serait vraiment utile, et Obéron aussi. Elle avait trouvé sa place. Princesse Nasod. Ca sonnait bien. Elle était contente.

TeraData était dans une salle d'entraînement. Elle s'amusait à crier "Imma firin mah lazor !!" avant de balancer plein de rayons laser de partout. Du coup, quand elle fut transférée devant le dragon mécanique, elle réussit à lancer un petit laser de rien du tout avant d'être immobilisée. Le dragon eut l'air amusé.
"On s'amuse bien à ce que je vois. Il serait de bon goût de cesser ces enfantillages. A vrai dire, j'ai fait une erreur. Je l'ai corrigée sur Antememory, mais pas encore sur toi. Un de tes pouvoirs pourrait te coûter la vie. Je te le retire donc. C'est pour ton bien. Je vois que tu n'es pas complète. Mais je ne peux pas te forcer à laisser aller tes sentiments et émotions. Je ne peux pas obliger quelqu'un à faire cela. Le fait que tu n'aie pas poursuivi ta voie sera donc sans conséquences. Courage, petite nasod"
Le dragon créa un champ électromagnétique entre ses pattes griffues et désintégra l'image de TeraData. Quand celle-ci se réveilla, elle se remit à faire plein de lasers. Après tout, si ils étaient encore là, alors elle avait le plus important.

Initializer fut la seule à vraiment voir l'incident. Elle se baladait dans les couloirs du Septuor quand elle entendit un bruit sourd dans le bureau de Hyaku. Quand elle entra, elle vit Hyaku au sol. Comme elle ne se réveillait pas, elle voulut aller chercher Exile, mais cette dernière était aussi inanimée. Après avoir rendu visite à TeraData, Initializer se rendit compte que tout le monde était comme désactivé. Et elle ne savait pas pourquoi. En proie à la panique, elle allait activer l'alarme de sécurité du Septuor quand elle fut arrachée à la réalité par le dragon. Contrairement aux autres, elle ne flottait pas. Les voix dans sa tête restaient silencieuses, comme pétrifiées. Initializer atterrit rudement sur le sol dur, dominée par le dragon. Ce dernier la toisa un moment avant de prendre la parole.
"Initializer. Misérable petite chose. Tu ne mérites même pas le titre de nasod. Tes aptitudes sont banales, n'importe quel autre nasod pourrait faire mieux que toi. Quelle voie as tu choisie ? Aucune. Je vous parle aussi à vous, les codes repliés au fond de son espace disque. Vous êtes tout aussi fautives qu'elle. Vous n'avez pas réussi à la convaincre de prendre une voie. Cela vous réduit au rang de minables parasites tirant parti de la bêtise de leur hôte. Initializer, tu aurais pu supprimer ces voix définitivement. Mais tu ne le savais même pas. Tu te demandes peut-être qui je suis, pour en savoir plus sur toi que toi-même. Je peux bien te le dire, tu serais bien incapable de trouver toute seule. Je suis le Dieu Nasod. Et en tant que tel, je te punis pour ne pas avoir suivi l'un des trois chemins que je t'ai proposés. Ne rien faire n'était pas une option. En violant cette loi, tu t'es condamnée à être faible. Plus que tu ne l'es déjà j'entends. Tu es une aberration, une abomination. Tu ne mériterais même pas que je t'explique quelles sont tes fautes. Tu aurais pu vivre rongée par la culpabilité sans savoir ce que tu avais fait de mal. Mais je ne suis pas aussi cruel. Tu devrais me remercier. Cependant, tu restes coupable. Tes pouvoirs sont donc réduits à néant. Sois consciente qu'en ton état actuel, tu ne pourras rien faire. Tu es inutile, et ce qui es inutile n'a normalement pas de raison d'être. Endure ton châtiment, misérable. Adieu."
Le dragon se tut. Initializer se releva de l'endroit où elle avait chu. Le dragon lui indiqua la sortie d'un air méprisant. Initializer marcha jusqu'au point de transfert sous le regard accusateur de la divinité. Quand elle reprit connaissance, elle se rendit à l'évidence. Elle était faible. Très faible. Elle se recroquevilla sur elle-même. Elle aurait aimé disparaître dans le trou noir qu'elle pouvait créer plutôt que de faire face au fait qu'elle n'aurait aucun soutien de la part du gardien des dimensions. Elle aurait aimé se trancher les veines, mais même ça, elle ne pouvait plus le faire. Elle n'avait plus la compétence saignée. Comme l'avait dit le dieu, elle devrait vivre et endurer sa peine. Et elle savait qu'il était trop tard pour faire un choix. Ses codes essayèrent de la réconforter du mieux qu'elles purent jusqu'à ce qu'Initializer s'endorme profondément, tentant d'échapper à la terrible vérité pendant quelques instants.

Commenter cet article

Archives

À propos

Triés sur le volet selon des critères obscurs connus de Hyaku seule, découvrez ce que certains jeux ont à vous offrir. Du farm, une aventure, un gameplay intéressant, voyez par les yeux de la Machine une multitude de mondes différant du vôtre (parfois en basse définition).