Triés sur le volet selon des critères obscurs connus de Hyaku seule, découvrez ce que certains jeux ont à vous offrir. Du farm, une aventure, un gameplay intéressant, voyez par les yeux de la Machine une multitude de mondes différant du vôtre (parfois en basse définition).

05 Mar

Septuor en demi-sommeil

Publié par Hyaku  - Catégories :  #Le Septuor Mécanique

La première chose à se remettre en marche fut le système d'aération et de ventilation. La poussière ambiante commença à virevolter au fur et à mesure que les multiples ventilateurs du Septuor Mécanique se mettaient à tourner. Le Septuor était, en temps normal, un endroit totalement hermétique au dehors. La raison première était qu'à Altera, il y avait des spores qui aimaient particulièrement s'établir sur tout ce qui était inorganique. On pourrait se demander pourquoi les nasods avaient alors décidé d'établir leur base dans un endroit qui semblait si hostile à leur condition naturelle de robots. Tout d'abord, parce que l'île d'Altera était une île flottante (non, pas le dessert), et qu'étant plus élevée dans l'atmosphère, la pression en était réduite, rendant les propulsions des nasods encore plus efficaces, et réduisant leur consommation en énergie. Ensuite, parce qu'Altera était le seul endroit qui ne grouillait pas d'humains. Altera était peuplée de pongos, des êtres aussi pacifiques que poilus, qui étaient de surcroit plutôt bons en mécanique. De bons voisins qui n'allaient pas leur chercher des noises. Et enfin, parce qu'Altera était pleine de rebuts nasods bons à réutiliser une fois débarrassés de leur parasites.
Le système d'aération avait donc été conçu pour filtrer l'air plein de spores d'Altera, et de le débarrasser aussi de la poussière et des particules, afin que les nasods puissent évoluer dans le meilleur environnement possible.

La deuxième chose à se remettre en route fut la lumière, et les sas. Les portes automatiques des pièces retournèrent à leur état standard, fermé, tandis que les portes jalonnant les coursives, faites pour être fermées en cas de problème, s'ouvrirent complètement. Malgré la poussière, tout fonctionnait à merveille. Le dispositif lumineux utilisé par les nasods résistait très bien au temps, ce qui fit que la lumière revint très rapidement. Cette dernière était très vive comparée à le semi pénombre qui baignait les lieux il y a si peu de temps.

Enfin, avec un petit couinement informatique caractéristique, le système de commande central réactiva tous les moniteurs. Ces derniers affichèrent immédiatement "Last connexion was 165 days ago. Password required".


Voulez vous essayer de rentrer le mot de passe ?

-> Si oui, surlignez le texte suivant

-> Si non, poursuivez sans lire le texte suivant

Vous vous approchez du clavier crasseux que vous avez tripoté quelques instants plus tôt, et tentez de deviner quel genre de mot de passe un nasod pourrait avoir. Un nom de code ? Némésis ? Empress ? Seraph ? Non. Un nom d'ancien nasod, QProto_00, Victoria ? Non, rien n'y faisait. Vous essayez tout ce qui vous passe par la tête qui soit en rapport avec les nasods mais tout ce que vous parvenez à obtenir de la machine est un écran affichant "System locked. Administrator connexion via cable required to unlock system". Bravo, vous avez complètement verrouillé le système. Vous feriez mieux d'aller voir autre part si vous pouvez vous rendre utile.

Vous décidez d'aller respirer un peu d'air frais au dehors. La ventilation commençait à sérieusement agiter la masse de poussière et il faudra encore quelques minutes pour qu'elle soit évacuée et que l'air soit entièrement renouvelé. En arrivant sur le pas de la porte, vous remarquez une pile de lettres, entassées là. Elles sont toutes fermées, et l'écriture semble être la même sur toutes. Vous vous retournez pour confirmer quelque chose, et souriez. Les nasods ont beau penser à beaucoup de choses pratiques, il n'y a pas de boîte aux lettres sur la porte, ou même à côté. Quand on y pense, les nasods doivent communiquer par messages virtuels. Mais qui a pu leur envoyer ces lettres alors ? Sans compter le fait que cette adresse ne doit pas être connue de tous. Quel facteur serait assez fêlé pour traverser une décharge pleine de nasod contaminés ? Un pongo y parviendrait-il... ?


Souhaitez-vous regarder de plus près le tas de lettres ?

-> Si oui, surlignez le texte 1

-> Si non, surlignez le texte 2

TEXTE 1

Vous vous approchez des missives éparses et commencez à les ranger par ordre chronologique. La première remonte à assez longtemps. Elle a pris la pluie et l'adresse inscrite sur le dessus n'est presque plus visible. Vous l'ouvrez et commencez à lire:

"A tous les membres du Septuor,

J'espère que vous allez bien. Acalesvara et moi sommes parties pour Sander. Cela ne vous plairait pas, il y a beaucoup de sable, de roche, de vent. Nous avons découvert un temple à Hamel aussi, c'est très joli, mais les statues sont un peu trop remuantes à mon goût. Acalesvara se remet peu à peu de la mort de son frère, mais c'est quand même pas la joie. Il fait très chaud ici, la ventilation du Septuor me manque un peu. Il n'y a pas grand chose à dire pour l'instant, j'espère que de votre côté vous vous entraînez bien aussi.

Signé : Hoshinori et Acalesvara"

Intrigué, vous continuez à ouvrir les lettres.

"A tous les membres du Septuor,

Je suis contente d'entendre que vous allez bien. Votre nouveau prototype de nasod a l'air très sympathique, j'aurais aimé voir ça en vrai. J'espère que les assistants d'Exile et de Clona ne sont pas trop jaloux, même si dans mes souvenirs ils sont très perfectionnés. J'avais quelques doutes quand à votre utilisation des nasods d'Altera, mais quand je vois avec quel brio vous les réutilisez, je n'hésite plus. Les nasods sont vraiment doués. On ne peut pas faire ça pour les humains. Ah, Acalesvara va de mieux en mieux. Il semblerait qu'elle puisse communiquer avec Eun maintenant. Vous savez, son épingle à cheveux en forme de renard. C'est un peu bizarre, mais pas plus étrange que moi et les dimensions, me direz vous. J'espère que vous n'êtes pas trop frustrées de ne pas avoir pu poursuivre les recherches là dessus.

En attendant de vos nouvelles,

Signé : Hoshinori et Acalesvara"


"A tous les membres du Septuor,

Nous n'avons toujours pas reçu de lettre de votre part. Est-ce que tout va bien ? L'air commence à fraîchir à Sander, l'hiver arrive, probablement. Acalesvara a d'ailleurs fait une remarque très pertinente à ce propos. Qu'est-ce qui est pire qu'une tempête de sable chaud ? Une tempête de sable froid. Pour l'avoir vécu, il y a une différence. Normalement, en automne, il y a pas mal de vent, mais à Sander on ne sent vraiment pas la différence. C'est venteux tout le temps, y'a du sable partout, ça ne vous plairait vraiment pas.

En espérant avoir vite de vos nouvelles,

Signé : Hoshinori et Acalesvara"


"A tous les membres du Septuor,

Cela fait trois mois que vous ne répondez plus. Qu'est-ce qu'il se passe ? L'hiver est maintenant arrivé, nous ne pourrons plus bouger avant le printemps. Je me plaignais de la chaleur avant, mais là, il fait vraiment froid. Vous savez, le système de couchette chauffante que vous aviez inventé, c'était vraiment pratique. Je le prenais pour acquis et là ça me manque vraiment. J'aimerais aussi vous revoir, ça fait longtemps que je suis partie de la maison, vous me manquez un peu. Acalesvara est devenue amie avec un renard, elle dit que c'est Eun. Elle me parle de moins en moins, avec l'hiver, c'est dur de supporter la solitude. Répondez s'il vous plait.

Signé : Hoshinori"

Quelques unes des lettres sont impossibles à lire, autant par le fait qu'elles ont pris la neige que par l'écriture hâtive avec laquelle elles ont été écrites. Vous ouvrez la lettre la plus récente, qui date d'une semaine à peine.

"A tous les membres du Septuor,

Pour une raison inconnue, vous ne répondez plus. Nous ne pouvons toujours pas rentrer à Altera pour prendre de vos nouvelles physiquement. Il fait vraiment froid, tout est gelé, même la mer du côté d'Hamel est prise dans la glace. Acalesvara est... comment dire, possédée par Eun. Enfin, disons qu'elle a de plus en plus des caractéristiques animales. Je suis sûre que ça vous intéresserait de l'analyser. Pour ma part, je suis toujours à la recherche d'équipement qui résiste aux distorsions spatio-temporelles que je génère, mais je n'ai pour l'instant pas trouvé grand chose. J'essayerais d'explorer le temple à Hamel plus en profondeur quand il ne sera plus gelé.

Signé : H"

Sidéré, vous retournez à l'intérieur du bâtiment, ce dernier ayant enfin expulsé un gros nuage de poussière par une des bouches d'aération. Vous posez les lettres sur une grande table avant de remarquer (enfin), les 7 nasods couchées par terre, comme désactivées. Vous sortez des sièges, les relevez délicatement, comme si cet alliage de métal qui pesait une tonne était de la porcelaine. Tout s'est remis en marche, sauf elles, et vu vos compétences en informatique, vous n'osez pas trop aller chercher comment réveiller ces belles au bois dormant. La dernière lettre envoyé par la personne nommée "Hoshinori" comporte une adresse encore lisible, à laquelle vous pouvez envoyer une réponse. Vous décidez alors de quérir l'aide de cette personne qui semble avoir un lien avec le Septuor.


TEXTE 2

Fouiller dans les affaires des autres, c'est pas votre truc. Après avoir vérifié que l'air à l'intérieur de la bâtisse était respirable, vous y retournez. Alors que vous flânez dans une des salles, vous butez sur un objet étrange. Après inspection, il s'agit d'une nasod, couchée par terre. Vous remarquez alors qu'il y en a 6 autres pareilles, sans parler des 3 autres robots qui ne semblent pas être du même gabarit que les autres. Les vêtements de ces nasods sont recouvert de la même couche de poussière que tout ici. Ils ont dû se désactiver en même temps que cet endroit. Pourquoi cet endroit a t'il été désactivé en premier lieu ? Une question qui restera sûrement longtemps sans réponse. Légèrement agaçé, peut être un peu curieux, vous décidez de fouiller un peu pour voir si vous trouvez des informations à propos de ces robots, ou à propos de cet endroit. Vous trouvez un plan accroché à un mur, faiblement rétroéclairé, et vous rendez au bureau d'une certaine "Hyaku". C'est le seul bureau présent, et c'est l'endroit qui a le plus de chances de contenir des informations sur le Septuor.

Une fois arrivé dans le bureau, un petit moniteur attire votre attention. Un smiley est affiché dessus, et au moment où vous posez votre regard dessus, la chose semble se réveiller.


"Tiens, une nouvelle tête. Je ne m'attendais pas à quelqu'un comme ça. Comment vous dire... Vous êtes un peu sale. Et même, pour être honnête, un peu moche. Mais ce ne sont que mes goûts personnels. Comment allez-vous ? Vous savez, ce n'est pas très poli de rentrer dans le bureau de Hyaku quand elle n'est pas là."

Vous coupez court à la petite voix aiguë qui vient de s'activer en lui résumant la situation.

"Comment ? J'ai dormi aussi longtemps ? Pourtant j'ai l'impression que c'était hier... Mais si le système central était désactivé, c'est logique que je ne m'en soit pas rendue compte. Donnez moi la date, que je mette à jour mes informations. Tiens, le système de surveillance et de commande est bloqué"

Vous répondez à la petite voix, puis la pressez pour avoir des informations sur ce "Septuor".

"Ah non désolée, c'est confidentiel. De plus, je n'ai aucune idée de comment réactiver les membres du Septuor en l'état actuel. Il faudrait que je puisse les scanner, mais je doute que quelqu'un comme vous sache se débrouiller avec le matériel technologique de pointe développé par le peuple nasod."

Un peu vexé, vous demandez s'il y a vraiment quelqu'un d'autre qui puisse faire le boulot, sur un ton ironique. La petite voix vous répond alors avec aplomb.

"Et bien, figurez vous qu'il me reste des informations sur des membres- euh personnes, qui sont parties en vadrouille dans Elios. Attendez deux minutes que je retrouve cette information... Aux dernières nouvelles, deux personnes qui connaissent les nasods sont à Sander. Ne me demandez pas où c'est, je ne suis jamais sortie d'ici. Mais vous devriez pouvoir trouver par vous même. C'est tout ce que j'ai comme information, le lien avec mes traceurs a été réinitialisé, il va falloir que je refasse toutes mes connexions unes à unes. Misère."

Vous faites volte face pour partir.

"Attendez ! Vous pouvez dépoussiérer mon écran avant de partir ? Ca me ferait vraiment plaisir"

Vous obtempérez avant de vous en aller. Finalement, tout cela a titillé votre curiosité. Il serait peut-être intéressant d'aller voir à Sander si ces personnes peuvent réveiller les nasods.

Commenter cet article

Archives

À propos

Triés sur le volet selon des critères obscurs connus de Hyaku seule, découvrez ce que certains jeux ont à vous offrir. Du farm, une aventure, un gameplay intéressant, voyez par les yeux de la Machine une multitude de mondes différant du vôtre (parfois en basse définition).