Triés sur le volet selon des critères obscurs connus de Hyaku seule, découvrez ce que certains jeux ont à vous offrir. Du farm, une aventure, un gameplay intéressant, voyez par les yeux de la Machine une multitude de mondes différant du vôtre (parfois en basse définition).

07 Mar

Jamais deux sans trois

Publié par Hyaku  - Catégories :  #Le Septuor Mécanique

Après une bonne nuit de sommeil, vous décidez d’aller questionner les habitants de Sander osant s’aventurer dehors sous la neige indolente, dans l’espoir d’acquérir des informations sur les membres du Septuor.

-> Si vous aviez choisi le texte 1 à l’épisode 46 (les lettres), lisez le texte 1

-> Si vous aviez choisi le texte 2 à l’épisode 46 (l’unité centrale), lisez le texte
2

TEXTE 1

Vous vous aventurez dans la rue principale de Sander et demandez aux passants s’ils connaissent une personne nommée Hoshinori, ou une personne nommée Acalesvara. Vous essuyez des refus de répondre un peu paniqués, des négations accompagnées de mouvements de tête désolés. Un étranger mettrait les habitants mal à l’aise ? Tout comme à Hamel, la ville avait changé. Un vent malsain soufflait et semait le morne et la désolation partout où il passait. Il faudrait peut-être en apprendre plus sur ce qu’il se passait au niveau climatique avant de chercher Hoshinori et Acalesvara. Hamel, Sander, les nasods endormies… Ces évènements qui vous avaient tout d’abord semblé sans lien se rapprochaient peu à peu, et suggéraient plus qu’une coïncidence.


TEXTE 2

Vous vous mettez en route pour chercher les deux individus apparemment liés au “Septuor”, mais sans succès. Vous harcelez les passants, les marchands, mais le climat qui règne à Sander est celui de la méfiance. Les regards sont fuyants, on espère ne pas croiser votre regard de peur que vous veniez questionner sur des gens dont vous ne connaissez même pas le nom ou l’apparence. Les badauds ne s’attardent pas dehors, ils se pressent, baissent les yeux en passant à côté de vous, rentrent les épaules, se voutent quelque peu.



Lassé d’interroger les habitants récalcitrants de Sander, vous vous mettez en quête d’informations sur le changement météorologique ayant lieu à Hamel et sa vicinité plus ou moins proche. Les locaux semblent beaucoup plus coopératifs à l’évocation de la neige. Les langues se délient et les ragots et les quolibets fusent.

“Ça fait à peu près 3 mois qu’c’est comme ça. Il a commencé à faire plus froid du jour au lendemain. Les plantes, les arbres, ils ont flétri. Déjà qu’c’est pas facile de les faire pousser ici. Tout l’monde est fatigué depuis ce temps. Les animaux ont d’abord été très agités. Les chiens hurlaient à la lune, je me rappellerais toujours d’cette nuit-là. C’était le 29 octobre. Ça m’avait glacé l’sang ces cris. Maudite nuit. Le lendemain, tous les animaux étaient à plat. Juste comme ça, à plat, affaissés sur le sol, ils bougeaient pas. Z’étaient vivants hein. Mais ils étaient vides de force. Et après, il a fait froid. La neige tombait pas, mais on avait froid d’l’intérieur. J’devrais pas dire ça mais c’était juste après que des gens d’ailleurs soient venus en bateau d’Hamel. On a pas d’preuve, mais on pense qu’c’est d’leur faute. Ils avaient pas l’air normal"

Vous pressez votre interlocuteur “Pouvez-vous me dire à quoi ressemblaient ces personnes ?”


“Y’avait trois gens qui sortaient du lot. Une p’tite femme aux cheveux blancs comme cette satanée neige qu’arrête pas d’tomber, elle avait des vêtements rouges, un peu un habit de démon… Elle avait un masque de démon, son écharpe flottait toute seule et on pouvait voir des esprits de démons à côté d’elle. Une sorcière j’vous dit. L’autre, c’était une grande asperge tout en blanc avec des oreilles d’renard et une queue. C’était des vrais, j’ai bien r’gardé, ils bougeaient. Elle avait aussi des ailes dans le dos, elle avait l’air d’un ange, elle avait une auréole. Elle était tout en blanc et doré, c’était joli, mais faut pas s’y fier. Dans ses yeux, y’avait un truc. Vous savez, c’regard que les gens ont quand y tournent pas rond là-haut.”

Votre témoin agite son doigt au niveau de sa tempe, visiblement affecté par ce qu’il a vu dans les yeux de la femme ange-renard. “Et le troisième ?” La personne arrête de mimer et semble rassembler ses forces.

“L’troisième… C’était l’pire des trois. Il était fou. Il avait les cheveux blanc-violets, tout un tas d’machines et d’bidules autour de lui, des machins qui flottaient dans l’air. D’la magie j’vous dis. Ses vêtements étaient bizarres, il avait un collier bizarre, puis ces trucs qui flottaient… Ça avait la taille d’un gros couteau d’cuisine, mais c’était pas coupant. Y’en avait six de ces diableries. Mais le pire… le pire…” La voix trembla à cette évocation “C’était son visage. Il avait un sourire de dément, des dents pointues comme un loup. Et son oeil droit. Il avait une cicatrice qui croisait son oeil, et sa pupille… elle brillait. Elle était pas normale.”

Comme s’il en avait trop dit, votre interlocuteur baisse les yeux, s’excuse à voix basse et s’éloigne de vous à petits pas pressés. Vous avez acquis des informations assez intéressantes. Pourtant, il y a une incohérence entre ce que vous saviez avant de parler au passant et ce qu’il vous a dit. Vous avez connaissance de l’existence de deux personnes à Sander en relation avec les nasods. Et là, vous apprenez qu’un troisième larron est venu avec les deux autres. Deux de ces trois personnes sont celles que vous cherchez, mais vous ne savez pas qui exclure.

-> Si vous aviez choisi le texte 1 au choix précédent, lisez le texte 3

-> Si vous aviez choisi le texte 2 au choix précédent, lisez le texte
4

TEXTE 3

Vous sortez la dernière lettre envoyée par “Hoshinori” au Septuor et vérifiez quelque chose. Hoshinori et Acalesvara semblent être des “elles”, donc probablement les deux femmes du groupe. L’exception serait donc le troisième, celui avec les machines. Intrigué, vous hésitez sur quelles traces vous lancer.

TEXTE 4

Vous savez uniquement que deux personnes sont en lien avec les nasods, pas d’information sur leur sexe ou leur apparence. Logiquement, celui avec les machines devrait être le plus à même d’avoir des connaissances sur les nasods. Vous décidez d’aller chercher et trouver le mystérieux homme à l’apparence peu conventionnelle et au regard fou.

Commenter cet article

FINRA Attorney 26/07/2017 16:33

Your post was very nicely written. I’ll be back in the future for sure!

Angelilie 11/05/2017 13:47

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. lien sur pseudo. au plaisir

serrurier paris 08/03/2015 22:58

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Archives

À propos

Triés sur le volet selon des critères obscurs connus de Hyaku seule, découvrez ce que certains jeux ont à vous offrir. Du farm, une aventure, un gameplay intéressant, voyez par les yeux de la Machine une multitude de mondes différant du vôtre (parfois en basse définition).