Triés sur le volet selon des critères obscurs connus de Hyaku seule, découvrez ce que certains jeux ont à vous offrir. Du farm, une aventure, un gameplay intéressant, voyez par les yeux de la Machine une multitude de mondes différant du vôtre (parfois en basse définition).

05 Mar

Age de Glace

Publié par Hyaku  - Catégories :  #Le Septuor Mécanique

Vous avez donc décidé de vous rendre à Sander pour collecter plus d’informations sur les nasods endormies au fond de leur base. Pour aller à Sander, il faut passer par Hamel, la ville de l’eau, puis prendre un bateau qui fera la traversée de la mer jusqu’à la ville du sable.

Vous arrivez à Hamel, et à votre grande surprise, la ville de l’eau est devenue la ville de glace. Des flocons tombent, épars, sur les ponts qui parcourent la ville. Le blanc de la neige ne choque pas contre le bleu et le doré de l’architecture et des chemins. Les cascades au centre de la ville sont toujours aussi tumultueuses, mais vous remarquez une épaisse croûte de glace sous les pilotis qui soutiennent les multiples pontons et bâtiments. De temps à autre, un fragment de mer gelée se détache du gros en un craquement sinistre et tombe dans l’enfer mousseux des cascades, éclaboussant occasionnellement les passants osant s’aventurer dehors, et qui plus est autour du gouffre au centre de la ville.

La bonne humeur habituelle d’Hamel a disparu, la glace gémit, le vent souffle entre la surface saline gelée et les dessous de la ville, l’agréable clapotis des vagues s’est tu et le tumulte des chutes d’eau agresse le chaland. Vous frissonnez, autant à cause du froid que de l’impression de malaise qui émane de la ville. Il ne sert à rien de s’attarder à contempler la neige qui tombe, vous avancez à grand pas vers le port à l’est de la ville. Autant voir de la glace aux alentours d’Hamel n’était pas surprenant, autant le fait de voir que la glace avait atteint Hamel était quelque peu alarmant. Les monstres des terres enneigées allaient pouvoir venir, la mer ayant créé un énorme passage pour eux. La zone de protection qu’était l’ancienne Lysia était ensevelie, cristallisée, ses eaux en mouvement n’étaient plus, vaincues par le règne de l’hiver.

Sans grande surprise, le port était désert. La mer était gelée jusqu’à perte de vue, et les bateaux étaient encastrés dans la glace, même pas soulevés par la houle. Votre mission semblait compromise, jusqu’à ce que vous remarquiez, non loin d’une échelle de corde descendant d’un des pontons, un traineau avec 6 petits hérissons bleus et ce qu’il semblait être un conducteur. De nombreuses traces de patins étaient inscrites dans la neige qui recouvrait la glace.

Vous descendez l’échelle malmenée par un vent atrocement froid, et vous aventurez quelque peu timidement sur le sol précaire causé par le gel de la mer. Vous vous rendez compte assez vite que ce qui se trouve sous vos pieds est très épais, et assez solide. Vous marchez jusqu’à l’homme frigorifié et lui demandez s’il est possible d’aller jusqu’à Sander en traineau. Il grommelle en réponse que oui, car cette satanée calotte s’étend jusqu’aux portes de Sander et qu’il a jamais vu ça. Vous embarquez donc sur le traineau qui s’élance, tiré par les hérissons, et vous voilà parti pour un grand voyage. Un très long, et très froid voyage aussi.

Une fois arrivé à Sander, vous payez le brave homme qui vous a conduit jusqu’ici et vous hâtez d’entrer dans l’enceinte de Sander, le climat chaud de la région ranimant déjà votre corps engourdi. Mais quel spectacle s’offre alors à vous une fois que vous êtes dans Sander !

Un vent tiède soufflait et faisait dévier sable et flocons de neige d’un blanc pur. Ces derniers se déposaient sur le sable, fondant quelques instants après leur atterrissage. Cela créait un moucheté blanc et doré du plus bel effet. Ou bien était-ce bleu et noir ?

Le soir commence à tomber sur la ville ensablée, vous vous rendez donc à l’auberge la plus proche et prenez une chambre pour la nuit. Les nasods attendront bien un jour de plus, elles ne se sont pas tapé un après-midi à grelotter dans un traineau tiré par des hérissons, pour ensuite voir que la neige avait aussi atteint Sander.

En vous endormant, vous vous demandez par quel miracle, si on peut appeler ça un miracle, la neige tombait à Sander, ville au climat réputé chaud et très venteux. Hamel était aussi touchée par un froid venu on ne sait d’où. Les nasods étaient éteintes… Peut-être que ces évènements n’étaient pas aussi distincts qu’on ne le pensait. C’est sur cette pensée un peu rassurante que vous sombrez dans un profond sommeil sans rêves, immobile, presque gelé, comme tout ce que vous aviez pu voir jusqu’à présent.

Commenter cet article

Archives

À propos

Triés sur le volet selon des critères obscurs connus de Hyaku seule, découvrez ce que certains jeux ont à vous offrir. Du farm, une aventure, un gameplay intéressant, voyez par les yeux de la Machine une multitude de mondes différant du vôtre (parfois en basse définition).